Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 18:25

D'abord interpellée par l'article de Bilger sur Marianne 2, je soutiens sur ses positions Me Alain Ottan.


On ne peut vraiment plus rien dire...

  • Par laurent.epailly le 20/04/10
  • Dernier commentaire ajouté il y a 12 heures

Lu dans le Midi Libre de ce jour, une bien triste nouvelle :

 

"Me Alain Ottan fait l'objet d'une procédure disciplinaire pour des propos tenus lors de l'affaire Mourad, après l'acquittement

du gendarme.

 

L'affaire Mourad connaît de nouveaux développements avec la procédure disciplinaire actuellement en cours concernant un avocat de la famille du jeune homme. Les propos qu'il a tenus en fin d'audience n'ont pas été appréciés par l'institution judiciaire. Explications.

 

Le gendarme, mis en cause dans la mort du jeune Mourad Belmoukthar, a été acquitté devant la cour d'assises du Gard après un procès où il comparaissait pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Il était accusé d'avoir abattu un jeune fuyard, Mourad, 17 ans, lors d'une course-poursuite à Durfort (Gard) en mars 2003.

 

Au terme du procès à l'ambiance très orageuse, le militaire avait été blanchi des accusations qui pesaient sur lui. Son avocat, Me Jean-Robert Phung s'était félicité de la décision du jury populaire. De son côté, Me Alain Ottan, l'avocat du père de la victime (qui s'était constitué partie civile dans le dossier), avait aussi pris la parole et réagi dans la presse à cet acquittement, en évoquant le contenu et le déroulement du procès mais également la composition du jury (lire ci-dessous). Cette réaction de fin d'audience lui vaut donc actuellement une procédure disciplinaire devant le conseil régional de discipline des avocats.

 

Selon nos informations, le parquet général serait à l'initiative de la poursuite qui devrait manifestement donner lieu à une audience devant l'instance régionale de discipline des avocats, dont la date ne serait pas encore fixée. L'exactitude des termes incriminés n'a pas été révélée. Interrogé mercredi dernier, Me Alain Ottan, apparemment affecté par cette affaire, a totalement refusé de commenter la procédure en cours, se limitant à préciser le nom de son conseil.

 

Contacté dans la foulée, son avocat, Me Philippe Expert, a indiqué qu'il défendait son collègue montpelliérain et qu'il interviendrait dans le dossier aux côtés de Me Michel Tubiana, qui fut président de la Ligue des droits de l'homme (LDH). Me Expert a aussi confirmé l'existence d'une procédure disciplinaire en cours avant de déclarer : « Les faits incriminés n'ont pas été jugés, par le bâtonnier de Montpellier, contraires à la liberté de parole de l'avocat. Le parquet général, néanmoins, a cru devoir saisir l'instance de discipline. L'analyse de mon confrère, livrée dans les minutes qui suivaient le verdict, ne mérite aucune censure. Vous savez, défendre, c'est souvent combattre et parfois déplaire... »

Commentaires :

 

Lire Article 1

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Au Pays des Merveilles d' Alice
  • Au Pays des Merveilles d' Alice
  • : Blog indépendant: billets d'humeur sur le monde environnant, humour, diffusion de pétitions,tendance anarcho-libertaire, économie solidaire...
  • Contact

Profil

  • Alice
  • Passionnée par la frontière entre la norme et l’exception. Trop longtemps enseignante, j'ai rendu les armes plus tôt que prévu et je me consacre à ce que j'aime: l'écriture, les arts plastiques et les débats de société... et ça va chauffe
  • Passionnée par la frontière entre la norme et l’exception. Trop longtemps enseignante, j'ai rendu les armes plus tôt que prévu et je me consacre à ce que j'aime: l'écriture, les arts plastiques et les débats de société... et ça va chauffe

Recherche

Archives