Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 00:00

 

 

J’écoute régulièrement à midi l’émission « Vivre FM c’est vous »

 

Depuis deux jours, je n’arrive pas à la capter et suis tombée sur « Radio Courtoisie » dont j’ignorais complètement l’orientation politico-idéologique. Et la chute fut violente. Ma tête  en est encore toute contusionnée.

 

Vous allez me dire que j’aurais pu m’en douter. Qui, en effet pourrait à notre époque être courtois, sinon la haute bourgeoisie chrétienne ?

 

Bien sûr, en trois secondes, je me rendis compte que la démocratie tient encore la route puisqu’il n’existe aucune censure sur les médias d’extrême droite.

vraie se trouvait synthétisée dans les journaux :

 « Rivarol »

et « Minute ».

 

Pour ceux qui ne connaissent pas cette presse, allez y jeter un petit coup d’œil.

Elle reflète parfaitement toutes les idées de l’extrême droite bien pensante.


 
Source: Politic Circus


A midi, donc, sur Radio Courtoisie est diffusée l’émission : 
« Libre Journal des idées politiques ».



Déjà, le qualificatif libre peut laisser tout entendre: Ecole libre, libre-penseur, libre-arbitre: quels points communs?
Libertaire ou liberticide me semblent déjà plus précis!

Je connais les principaux chevaux de bataille des frontistes puisqu’ils sont diamétralement opposés aux miens. Mais je fus tout de même
surprise de la quantité de propos choquants qui ont été déballés en une heure.

 

Le sujet du jour était : « Les Objecteurs de conscience ».

Pour moi, un Objecteur de Conscience était un homme antimilitariste qui refusait d’accomplir le service militaire.
Définition et historique sur Wikipedia.

 

Je viens par ailleurs de surfer sur Gogol et j’y retrouve les mêmes notions.

Mais à Radio Courtoisie, on étend l’objection de conscience à tous les domaines de la vie et l’on se préoccupe particulièrement du milieu médical car les deux sujets de prédilection tournent autour du droit à la vie : l’Interruption Volontaire de Grossesse et l’Euthanasie. La vie est un don de Dieu qui est incontestable et je dirais même obligatoire.

 

L’émission était surtout orientée sur ce vilain Obama qui va empêcher la libre conscience des médecins en leur imposant de tuer. Mais heureusement, les évêques américains réagissent bien plus que le clergé français et partent en bataille contre ce nouveau président qui ose apporter une aide aux femmes qui souhaitent avorter. Et mieux encore,ces modèles d’humanisme et de bonté sont très bien soutenus par les associations Pro Vie :

On peut d’ailleurs lire sur le site de Wikipedia(lien ci-dessus) ce déplacement de l’objection de conscience.

Il est certain qu'on ne peut aujourd'hui pas faire les mêmes reproches à Sarko qui semble faire le travail inverse de celui d'Obama.

 

 

Source: SectionSocialiste de l'Ile de Ré

A Radio Courtoisie, on parle « objectivement »(sic !) du financement par l’Etat de « crimes abominables » tels que l’IVG et l’aide à la fin de vie. L’on refuse de payer des impôts pour ces « assassinats légiférés ».

Immédiatement, je me pose la question du fric investi dans l’armement. Personnellement, j’ai toujours souhaité que mes taxes sur le revenu ne servent pas à enrichir les caisses de Dassault, ni plus ni moins que celles d’autres magnats de l’industrie et de la finance. J’aimerais aussi que les politocards soient moins rétribués et s’octroient moins de cadeaux. Comme je dois être naïve !

 

D’ailleurs, l’ouverture d’esprit de cette radio est flagrante puisque, la mode le veut ainsi, les auditeurs ont la parole. On cite alors une personne qui soulève la question de la guerre. Bien entendu, elle ne passe pas en direct. Et là, je me mets à bouillir.

L’animateur fait carrément semblant de ne pas avoir compris le propos alors qu’il est d’une évidence criante. Et l’on argumente en citant des « chiffres », car cela fait sérieux : « 50 millions de morts par avortement! Jamais une guerre n’a fait autant de victimes. » Une guerre, peut-être, mais toutes les guerres et autres barbaries ?

« De toute façon, la guerre est un organisée et chacun peut se défendre alors qu’un si petit bébé dans le ventre de sa mère ne peut rien faire »(Sic !) Quid de La guerre de 100 ans, du Stalinisme, de l’Holocauste, du massacre des Arméniens par les Turcs, des crimes des Khmers Rouges, de la haine entretenue entre les Juifs et les Arabes, du génocide Rwandais, j’en passe et des pires ?

Je me demande comment ces individus prétextent ne pas saisir la question alors qu’ils ont passé 60 minutes à se gargariser sur leur intelligence et leur clairvoyance, et plus de temps encore à mépriser ceux qui ne pensent pas comme eux. Car, c’est bien connu, on vit dans un monde d’imbéciles qui ne réfléchissent pas et n’ont plus de conscience. Seule l’extrême droite pense encore!

 

Sur Radio Courtoisie, on pense très fort à la libre conscience des médecins que l’on oblige à travailler dans des avortoirs. J’apprends alors avec étonnement que certains seraient contraints à pratiquer des avortements. C’est bizarre, mais cela ne correspond pas à mon expérience ni à celle de mes consœurs. Les IVG ne se pratiquent pas partout ni chez tout le monde. J’ai entendu parler de gynécologues qui cachaient un début de grossesse à des femmes qui ne pouvaient assumer un enfant. D’autres qui moralisaient et culpabilisaient à l’extrême les patientes.

« Et puis, l’on sait que les femmes qui se font avorter ne s’en remettent jamais et se suicident très souvent. » Et bing, encore une mort interdite !

Mais nos saints hommes ont des solutions géniales pour éviter l’IVG.

Les femmes n’ont qu’à abandonner leur bébé ! C’est tellement plus simple.

En tant que femme et mère, j’ai déjà pratiqué des IVG. Une seule m’a un peu troublée, mais jamais je n’aurais pu laisser un enfant porté durant neuf mois. Je suis certaine que je me demanderais chaque jour ce qu’il devient.

D’ailleurs, la grande pratique de l’abandon qui suit l’accouchement sous X fait aussi partie de la panoplie du réactionnaire catho. Je vous conseille la lecture de cette passionnante enquête qui démontre par A+B toutes les vicissitudes de ce processus instauré en France sous le gouvernement de Vichy :

« Né sous X » de Patricia Fagué.

 

 

Alors, on en revient à la contraception. « Mais on ne peut obliger un pharmacien à vendre des capotes et encore moins du RU 486 si ça ne correspond pas à ce que sa conscience lui dicte. Il devrait pouvoir renvoyer la cliente à un distributeur comme l’on en trouve partout. Car si l’on n’a plus la possibilité d’utiliser des tirettes de cigarettes, on peut toujours tirer des préservatifs »(Sic !) Quelle élégance et quelle courtoisie dans cette formulation !

 

Au sujet de l’euthanasie, l’on critique la mort par déshydratation préconisée par la loi.

 

Sur ces thèmes, les trois interlocuteurs ont su trouver les mots qui frappent à défaut de tuer. De la même manière que Jean-Marie Le Pen, avec un français plus soigné et plus châtié, des termes comme « avortoirs, mal,  crimes, assassinats, horreur» sont sans cesse répétés afin de bien s’incruster dans l’esprit des auditeurs. Quant au mot « amour », il reste la propriété exclusive des chrétiens qui, comme nous avons tous pu le remarquer, sont les seuls à en être pourvus et à ne faire que le bien.

 

En conclusion de l’émission, j’ai pu observer ce qu’on appelle en psychologie une énorme « projection ». Ces messieurs se sont esclaffés sur le manque de tolérance et la stupidité des avorteurs et autres tueurs en tous genres. Ils ont osé affirmer haut et fort qu’ils n’exigeaient rien de quiconque, mais que leurs opposants créaient des lois qui empêchaient de laisser vivre ceux qui le demandaient et les pauvres petits êtres sans défense. J’ai eu la sensation que l’émission aurait du être titrée :

Le monde à l’envers.

 

Alors, si vous vous sentez moralement un peu égarés, n’oubliez pas d’écouter Radio Courtoisie, vous saurez vers où vous diriger ! Et vous apprendrez comment utiliser le mépris et l’ironie malsaine sans prononcer un mot familier ou vulgaire.


Excusez les liens nombreux que j'ai donnés, mais j'aime bien soutenir ce que j'avance et espère toujours que quelques retraités de mes amis prendront le temps de s'informer sur les sujets qu'ils ignorent.

Bien à vous et en toute sincérité!





Partager cet article

Repost 0

commentaires

Reynald 07/11/2009 18:16


Chère Alice,
                 En écoutant si longtemps radio-Pétain, tu as fait preuve d'une abnégation admirable.
Plus que jamais le slogan Travail-Famille-Patrie est de mise. Mais rien d'étonnant dans tout çà, puisque le Chanoine du Latran a fait allégeance au SS Ratzinger, comme un certain Philippe l'avait
fait avec son pote Adolf.
Des sacrés déconneurs cette extrême-droite, mais comme dis le néo-coco Hortez-Fuegos, quant il y a un çà va....
Amitié
Reynald


Alice 07/11/2009 18:44


J'ai toujours entendu dire qu'une personne bien informée s'intéressait à la presse de toutes opinions. Je dois dire que cela m'a coûté d'écouter Radio Pétain,
comme tu dis, mais m'a permis de ne pas m'endormir sur des espoirs stériles. La vigilance sur le fascisme doit rester constante, même si ses membres sont discrets en société.
...Et j'étais sure que tu allais nous parler de Ratzinger! Il faut dire qu'il en est un modèle exemplaire!


Présentation

  • : Au Pays des Merveilles d' Alice
  • Au Pays des Merveilles d' Alice
  • : Blog indépendant: billets d'humeur sur le monde environnant, humour, diffusion de pétitions,tendance anarcho-libertaire, économie solidaire...
  • Contact

Profil

  • Alice
  • Passionnée par la frontière entre la norme et l’exception. Trop longtemps enseignante, j'ai rendu les armes plus tôt que prévu et je me consacre à ce que j'aime: l'écriture, les arts plastiques et les débats de société... et ça va chauffe
  • Passionnée par la frontière entre la norme et l’exception. Trop longtemps enseignante, j'ai rendu les armes plus tôt que prévu et je me consacre à ce que j'aime: l'écriture, les arts plastiques et les débats de société... et ça va chauffe

Recherche

Archives