Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 19:24


 

Nous avons aimé des êtres qui ont disparu de notre espace.

Par nécessité ou par choix.

De temps en temps, nous repensons à  eux.

L’origine de ces réminiscences me surprend. Ces souvenirs ne sont jamais liés à de grands sentiments ni à des évènements importants.

C’est au fil d’un détail, d’une broutille, que nous revient à l’esprit le souvenir d’un être que nous avons aimé, d’amour ou d’amitié.

 

 

Pour des raisons techniques, j’ajoute une couleur contrastée quand je monte une encolure sur certains tricots, afin de pouvoir la défaire ensuite. Et je pense à Jacques qui me disait : « Pourquoi as-tu fait un liseré ? »

Le terme reste pour moi connoté à cet homme.

Pourtant, j’ai vécu une relation avec lui qui a duré sept ans, et serait-ce tout ce qu’il m’en reste ?

 

Si j’achète des gâteaux dans une pâtisserie, j’observe toujours la façon dont la vendeuse les emballe. Car, dans ce métier, il faut savoir faire des empaquetages en forme de cône, sinon, mieux vaut passer à la pharmacie où tout est conditionné d’avance ! C’est l’histoire d’une vendeuse qui subissait une patronne autoritaire et désagréable. Elle m’a été contée par Brigitte.

 

Quand je mange du maquereau, je compte les arrêtes car Gilles a failli s’étrangler le jour où je lui en ai servi.

 

Je ne demande jamais l’heure à personne car je me souviens du jour où j’ai  envoyé bouler Monique qui refusait de porter une montre tout en me demandant toutes les dix minutes là où nous en étions.

 

Si je commence à boire trop de vin, je réduis la quantité grâce à Philippe qui en est mort à l’âge de 48 ans.

 

Quand j’entends parler de la marque au crocodile, c’est à Gérald je pense. Mon amour de jeunesse. Je portais la même chemise jaune « Lacoste » que lui.

 

Un morceau de Jazz et c’est Pascal qui est là.

 

Si j’achète des yaourts aux fruits, ce qui m’arrive rarement car je n’apprécie pas trop, c’est mon Grand Amour Alix avec lequel je partage sa douceur préférée.

 

Et tout à coup je me dis :

A quoi tiennent tous ces détails pratiques ?

Que reste-t-il de mes amours mortes ?

Les êtres que l’on a aimés sont-ils toujours présents ? Et participent-ils à notre épanouissement ?

Ou leur souvenir n’est-il là que pour nous retenir ?

 

Si peu de chose. Quelques fragments de souvenirs qui n’ont plus rien à voir avec ce que j’ai vécu. Si le passé nous construit, que nous en reste-t-il ?

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

patrice 19/04/2010 10:13



Chaque détail de la vie passée nous ramène au présent, chacun a ses souvenirs ancrés en soi qui permet de revivre les bons moments, d'ailleurs on a toujours tendance à se souvenir des bons
moments plutôt que des mauvais. la nostalgie c'est agréable dans les moments où on se retrouve face à la solitude, face aux évènements que nous devons affronter quotidiennement. qu'ils soinet de
courtes ou de longues durées, il y a des espaces de sa vie que l'on ne peut oublier ou que l'on ne veut oublier, car il donne un sens à notre vie, il nous trace un chemin qui nous donnera
d'autres souvenirs.



Alice 19/04/2010 18:06



Il se trouve que j'ai un caractère à me souvenir autant des bons que des mauvais moments.


Certains retours sur le passé me semblent totalement stériles.


En ce qui me concerne, les réminiscences du passé me bouffent et m'empêcheraient plutôt d'aller de l'avant.


D'une façon où d'une autre, même quand je cherche à oublier mon passé, je n'y parviens pas.


J'aimerais beaucoup repartir à zéro. Afin que le poids de mes souvenirs destructeurs soit effacé.



Blutch 02/04/2010 23:51



Ces souvenirs anodins sont là pour nous rappeler que nous sommes aussi faits de ce que nous avons vécu avec ces personnes. En bien, en mal ou simplement différent, la vie ne nous laisse pas de
marbre, heureusement.
Blutch.



La Verdoyante 02/04/2010 21:51



Je vis le même phénomène régulièrement. Je le vois cependant sous un jour plus optimiste: ces petites réminiscences déclenchent souvent des "minutes nostalgie". Des souvenirs plus vastes, des
atmosphères et des époques lointaines remontent à la surface, alors qu'on n'avait aucune raison d'y repenser.


Le passé ne se réduit pas à ces anecdotes; il revit grâce à elles, qui ne sont que des prétextes. Je trouve justement positif qu'il y ait des petits détails pour me rappeler certaines situations
que, sans cela, j'aurais complètement oubliées.


J'étais d'ailleurs à Cabourg le week-end dernier: la madeleine y est un véritable objet de culte!



Alice 03/04/2010 17:31



Ce n'est pas d'un pessimisme profond. D'ailleurs la nostalgie n'a rien de très gai.


Ce qui m'interroge, c'est la banalité des miettes au regard de l'intensité de ces relations passées.


"Avec le temps va tout s''en va..."



Présentation

  • : Au Pays des Merveilles d' Alice
  • Au Pays des Merveilles d' Alice
  • : Blog indépendant: billets d'humeur sur le monde environnant, humour, diffusion de pétitions,tendance anarcho-libertaire, économie solidaire...
  • Contact

Profil

  • Alice
  • Passionnée par la frontière entre la norme et l’exception. Trop longtemps enseignante, j'ai rendu les armes plus tôt que prévu et je me consacre à ce que j'aime: l'écriture, les arts plastiques et les débats de société... et ça va chauffe
  • Passionnée par la frontière entre la norme et l’exception. Trop longtemps enseignante, j'ai rendu les armes plus tôt que prévu et je me consacre à ce que j'aime: l'écriture, les arts plastiques et les débats de société... et ça va chauffe

Recherche

Archives