Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2010 7 18 /07 /juillet /2010 17:50

 

 

Je ne suis pas franchement intéressée par ce genre d’émission qui fait appel au voyeurisme facile. Toutefois, les programmes de l’été devenant encore plus légers que durant l’année, ma curiosité naturelle m’a portée à regarder l’émission de M6 : Belle toute nue.

http://www.m6.fr/emission-belle_toute_nue/

 

 

Je dois avouer qu’elle m’a légèrement aidée à assumer les kilos superflus que je me coltine depuis quelques mois... par comparaison! Mais si certains hommes aiment les femmes grosses, c’est qu’ils doivent y trouver leur compte.

 

En  ce qui me concerne, j’ai beaucoup varié en poids et j’ai pu remarquer que, suivant mon apparence, je n’intéressais pas le même genre de mecs…et pas les meilleurs quand j’étais en surplus de poids !

 

Mais là n’est pas ma question, car même si je suis un peu soucieuse d’avoir repris du poids, c’est avant tout pour l’image que j’ai de moi-même. Qui permet, comme on le dit dans cette émission, de garder confiance en soi et de se sentir belle…sinon désirable.

 

FEMME OBESE

 

J’en reviens à la  façon dont le problème d’excédents graisseux est traité dans cette émission.

 

Ce qui m’interroge en premier lieu est que les solutions semblent apportées par des gays…que j’adore, mais qui ne me semblent pas les mieux placés pour prouver ce qui plaît chez une femme.

Je sais – et j’apprécie, en déplorant que l’on ne trouve pas plus de femmes dans ce milieu – que la plupart des grands couturiers et grands coiffeurs sont homos. Cela ne m’étonnait pas qu’ils travaillent avec des « planches à pain » androgynes, voire asexuées. Mais quand on veut me faire croire qu’un homme n’aimant que les hommes soit touché et inspiré par des nanas mal fichues, je demeure d’un grand scepticisme.

 

Dans le milieu gay que j’ai pas mal fréquenté, j’ai remarqué combien les  critères esthétiques entraient en ligne de compte. Comment ceux qui commençaient à ramollir à la venue d’un plus grand âge étaient rejetés ou devaient payer pour continuer à faire des rencontres. Que l’arrondi des fesses semblait un critère essentiel au désir. Je parle là pour la majorité et suis consciente qu’il existe des exceptions. Mais si vous vous baladez dans «  Le Marais », à Paris, vous pourrez vérifier que je ne me situe pas dans une pensée obscure.

 

 L'idéal des gays:

  hommes-osent-string-L-1

 

La réalité!

MEC OBESE

Marrant, non?

 

Après avoir regardé cette émission, j’en conserve un certain malaise.

Pousser des femmes à se monter nues en vitrine, comme les prostituées de Hambourg, ne me semble pas très sain. Je ne suis pas convaincue que l’exhibitionnisme soit la meilleure solution pour conserver la meilleure image de soi. Enfin, sauf pour celles – et ceux – pour lesquels c’est un fantasme à vivre ! Et là, tant mieux pour eux ! Mais pour des femmes qui sont complexées depuis des années, j’ ai  l’impression que ce genre de manipulation médiatique – oui j’ose employer ce terme ! – risque de générer des conséquences psychologiques néfastes.

Ce genre d’émission n’est pas conçu pour aider les personnes, mais seulement pour faire monter les chiffres de l’audimat.

 

Je souhaite bonne chance à celles qui ont participé à cette émission, en espérant qu’elles soient bien entourées.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Au Pays des Merveilles d' Alice
  • Au Pays des Merveilles d' Alice
  • : Blog indépendant: billets d'humeur sur le monde environnant, humour, diffusion de pétitions,tendance anarcho-libertaire, économie solidaire...
  • Contact

Profil

  • Alice
  • Passionnée par la frontière entre la norme et l’exception. Trop longtemps enseignante, j'ai rendu les armes plus tôt que prévu et je me consacre à ce que j'aime: l'écriture, les arts plastiques et les débats de société... et ça va chauffe
  • Passionnée par la frontière entre la norme et l’exception. Trop longtemps enseignante, j'ai rendu les armes plus tôt que prévu et je me consacre à ce que j'aime: l'écriture, les arts plastiques et les débats de société... et ça va chauffe

Recherche

Archives