Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 19:14

 

Je décidai avant-hier soir, un samedi, de me faire livrer une bonne bouffe ! J’aurais certes pu me rendre dans un restau mais quel ennui de manger seule dans une salle où les autres ne vous adressent même pas la parole ! Je l’ai souvent fait, mais maintenant je m’ennuie moins chez moi.

 

Le choix se révéla alors franchement limité. Habituée au japonais, j’avais envie de changer et l’idée de me vautrer dans une boustifaille goûteuse, nourrissante voire indigeste !

Sur le coup de 21h40, je téléphonai donc à un Tex Mex chez lequel je suis cliente depuis 20 ans.

Je me fis recevoir comme une puce dans un jeu de Mikado ! Trop tard ! Chez les français, on ne peut plus avoir faim après 21h30 sous peine d’être responsable d’une crise cardiaque ou d’un surmenage du cuistot et des livreurs.

 

Je me rabattis donc sur un estrangeois du Sud, sachant qu’ils avaient tous le même décalage horaire que moi, bien plus encore pendant le Ramadan !

 

Scotchée sur la pub trouvée dans ma boîte à lettres, je tentai de me concocter un menu des plus nouveaux, finalement contente de vivre une expérience exceptionnelle.

 

Bien sûr, ma commande fut immédiatement acceptée mais l’on me força un peu la main sur le « Kebab » subtilement dénommé « Grec». Je n’ai jamais vraiment compris le rapport entre les Grecs et les Maghrébins, à moins d’en passer par les Turcs. Mais là, le sujet de conflit est trop énorme pour de simples nourritures terrestres !

 

Une demi-heure après, je salivais en recevant mon repas conçu d’ailleurs pour deux jours car balaise.


 Photo Sol'R

La salade norvégienne n’avait de norvégien que le nom.

Un morceau mastoc de saumon sur une salade verte et mollassonne découpée en lamelles et assaisonnée de trois gouttes de vinaigrette plus trois échantillons de tomates et avocat insipides. Bon, au moins, c’était dièt !

 

Même si je me la joue fine gueule, j’adore les sandwiches dits Grecs quand ils sont bien préparés. Le « Grec assiette » censé être bien meilleur qu’un sandwich me frappa par son insipidité. Quelques carrés d’une volaille très fade accompagnée de frites à l’huile de moteur usagée, sans la moindre sauce blanche qui fait tout le charme de ce genre de plat !

 

La Pizza théoriquement épicée et à base de crème fut très sèche et l’œuf cuit dur étalé ne permit pas la moindre sensation de mœlleux.

Juste un peu plus de béton pour combler mon vide existentiel.

 

Bien que nettement calée au plus profond de mes viscères, je goûtai aux crêpes par curiosité. Et n’osai même pas m’imaginer la tête des bretons ou normands qui auraient pu en goûter un soir de trouble ou de fatigue extrême !

 

Et là, la révélation m’apparut !

 

De la pâte, de la pâte, toujours de la pâte !

 

Ce genre de « nourrisseur » économique fabrique une pâte, plutôt lourde et conçoit tout son menu avec cet amalgame mastic. Farine plus eau, sans œufs, sans lait, sans sucre, sans sel !

 

Soit sur l’ensemble d’un menu complet, j’ai dégusté en pâte compacte :

 

- Un morceau de pain pour accompagner ma super salade norvégienne normalement servie avec des toasts de pain de mie voire des blinis…

- Un 2è avec mon sandwich –assiette.

- Un 3è sous la pizza

- Et un 4è comme crêpe.

 

 

Le lendemain je recuisinnai la pizza et les crêpes selon mon goût.

Et constata après être "repute" qu’il me restait encore de quoi faire presque un troisième repas.

 

Aujourd’hui je vais me préparer des rognons au Marsala, à ma façon. Ca ne me prendra que quelques minutes de plus mais je sais que ce sera succulent !

Ca m’apprendra à vouloir goûter à des plats exotiques à bas prix !

 

 

Alors, si vous êtes chômeurs, vous faites une méga pâte à base d’eau et de farine sans rien de plus. Vous collez n’importe quoi dedans, voire rien du tout, mais pensez à en changer le nom sur votre carte suivant l’épaisseur de l’amalgame...Et vous ouvrez boutique!

Même que directement sur le Net ça coûte moins cher! Sinon, vous pouvez toujours trouver une place sur la rue dans le peu de villes communistes qui existent encore!
Et si vous ne parvenez pas à faire fortune, vous pourrez toujours ne pas crever de faim !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jo 09/10/2009 06:59


Toutes considérations gastronomiques mises à part, reçois mes plus envieuses félicitations pour un "repute" qui m'a beaucoup plu.


Alice 09/10/2009 20:14



MDR!



blutch 06/10/2009 19:38


Mettons que dans la catégorie je ne cuisine pas, je consomme seulement, les rognons sont disqualifiés. Déjà qu'il y a triche entre la réception d'une bouffe livrée à domicile et devoir aller
jusqu'à chauffer une boîte... Sans limites, on pourrait imaginer mettre les pieds sous la table dans un 3 étoiles, mais encore faut-il vouloir sortir de chez-soi, et là, çà peut être dur....


blutch 06/10/2009 00:45


La boîte de ravioli-sauce-tomate prend un relif particulier. Je risque dorénavant d'être moins soupçonneux en croisant une boîte de potée auvergnate...
Euh, je ne fais pas allusion aux rognons, bien sûr...
Le bicarbonate en fin de repas peut sauver une soirée TV.
A bientôt
Blutch


Alice 06/10/2009 17:21


Personnellement, je préfère la boîte de sauté d'agneau!
Et tant pis pour ceux qui n'aiment pas les rognons! Mais peut-être préfères-tu les rognons blancs?


Présentation

  • : Au Pays des Merveilles d' Alice
  • Au Pays des Merveilles d' Alice
  • : Blog indépendant: billets d'humeur sur le monde environnant, humour, diffusion de pétitions,tendance anarcho-libertaire, économie solidaire...
  • Contact

Profil

  • Alice
  • Passionnée par la frontière entre la norme et l’exception. Trop longtemps enseignante, j'ai rendu les armes plus tôt que prévu et je me consacre à ce que j'aime: l'écriture, les arts plastiques et les débats de société... et ça va chauffe
  • Passionnée par la frontière entre la norme et l’exception. Trop longtemps enseignante, j'ai rendu les armes plus tôt que prévu et je me consacre à ce que j'aime: l'écriture, les arts plastiques et les débats de société... et ça va chauffe

Recherche

Archives