Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2009 6 20 /06 /juin /2009 18:03


Oui, après de nombreux débats, quelques recherches et un temps de réflexion, je suis sortie des infos de Risposte Laïque que je sens bien trop à droite pour me satisfaire.
Ce qui ne m'empêche pas de me poser toujours des questions sur la laïcité et sa fragilité actuelle. 
Je vous adresse
cet article de Marianne 2, qui, je l'espère, ne pourra être considéré comme un média d'extrême-droite!

La loi sur la burqa ou la défaite de la laïcité

 
Bénédicte Charles - Marianne | Jeudi 18 Juin 2009 à 18:42 | Lu 9500 fois

Cinq ans après le voile, le débat monte d'un cran : c'est la burqa, aujourd'hui, qui pose problème. Tragique.



(capture d'écran : http://www.dailymotion.com/Lislamdefrance?hmz=6f776e6572696e666f73)
(capture d'écran : http://www.dailymotion.com/Lislamdefrance?hmz=6f776e6572696e666f73)

La dépêche de l’AFP est tombée hier, peu après 18 heures 30:
« Une soixantaine de députés, emmenés par le député PCF de Vénissieux (Rhône) André Gérin, ont demandé la création d’une commission d’enquête parlementaire sur le port en France de la burqa ou du niqab, le voile intégral revêtu par certaines femmes musulmanes, au risque de relancer une « guerre du voile ». Cinq ans après la loi sur le port du voile à l’école, le débat ne porte donc plus sur un foulard qui cache les cheveux (et le cou, dans certains cas), mais sur un vêtement qui recouvre l’intégralité du corps des femmes, de la tête aux orteils, ne laissant apparaître que les mains (gantées) et les yeux (et encore, pas toujours). Comment a-t-on pu en arriver là ?

« Epiphénomène monté en épingle », diront les sempiternels Amélie Poulain des banlieues — sociologues bien-pensants, associatifs aveugles, etc. « Islamophobie », diront les communautaristes — l’UOIF est d’ailleurs déjà montée au créneau  et dénonce « une nouvelle manoeuvre propre à encourager les amalgames » selon son secrétaire général Fouad Alaoui.

Ont-ils raison ? Non. Le problème existe. Certes, lorsqu’on parle de burqa ou de niqab, ce sont les images des femmes afghanes ou iraniennes qui viennent à l’esprit de beaucoup de Français. Mais ceux qui vivent dans les cités de Roubaix,  de Vénissieux, de Val de Reuil, de Nanterre ou d’ailleurs pensent, eux, à celles qu’on surnomme dans certaines villes les « Belphégor », ces sombres silhouettes fantomatiques et saisissantes dont la seule vision fait bondir le cœur dans la poitrine. Eh oui : il est des endroits en France où  le spectacle de ces femmes sans visage, qui toujours se hâtent pour se dérober aux regards des passants— sauf quand elles sont accompagnées de leur mari — fait partie du quotidien. Des quartiers où le port de la burqa ou du niqab se banalise. C’est ce que dénoncent André Gérin et les 57 autres parlementaires de tous bords (communistes, socialistes, UMP, Nouveau centre, non-inscrits). « Nous sommes aujourd’hui confrontés, dans les quartiers de nos villes, au port par certaines femmes musulmanes de la burqa, voilant et enfermant intégralement le corps et la tête dans de véritables prisons ambulantes ou du niqab qui ne laisse apparaître que les yeux », écrit le maire de Vénissieux dans sa proposition.

Peu à peu, élus et associatifs lui emboîtent le pas, comme s’ils avaient attendu cette occasion pour évoquer un problème dont ils avaient connaissance depuis longtemps. Xavier Darcos, interrogé ce matin sur I-Télé, a qualifié la burqa de forme « d’oppression ». Valérie Létard, secrétaire d’Etat à la solidarité, se dit favorable à une proposition qui « a pour intérêt de mieux creuser la question pour mieux comprendre et agir ». Fadela Amara considère que c’est « une bonne initiative » et que « la démocratie et la République » doivent se donner « les moyens de stopper la propension de la burqa. » La secrétaire nationale des Verts, Cécile Duflot, se dit «profondément choquée» par la situation. Le recteur de la Mosquée de Paris Dalil Boubakeur a « déploré », sur Europe1, que le port de la burqa se développe en France, signe évident pour lui d'une « radicalisation ».

Le débat n’est donc pas de savoir si la burqa se développe en France : 24 heures après la dépêche de l’AFP, personne ou presque ne le nie plus. La polémique porte dorénavant sur la nécessité, ou non, d’interdire ce « vêtement » dégradant. Cinq ans après la loi sur le voile à l’école, voilà où nous en sommes : déterminer si le port de la burqa à l’Afghane ou du niqab à l’Iranienne relève ou non de la simple liberté individuelle. Finalement, la laïcité est peut-être en train de perdre définitivement la partie.

A force de ne rien dire sous prétexte d'ouverture d'esprit et de "vivre-ensemblisme", on accepte une régression totale des moeurs et de la condition de la femme en Europe.
D'autres "bien-pensants" osent dire que l'on se précipite! J'ai plutôt l'impression que l'on a pris beaucoup de temps à poser la question.

Autres articles sur la Laïcité:

- REGRESSION POUR LES FEMMES.

- ENTORSE A LA LAICITE

- LAICITE: TOUJOURS DES ENTORSES! 

Lire la suite des débats.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

reynald 21/06/2009 12:22

Chère Alice,                  et oui, Tailleyrand le disait déjà, lui si fin politique qu'il a su servir et Napoléon et le Roy**, il faut savoir diviser pour mieux régner. En ce sens, le Prince n'a de leçon à recevoir de personne à voir la façon dont il a réussi à faire éclater la gauche. Et ces cons de continuer à se battre entre eux pour savoir qui est le moins nul de ceux qui n'auront plus droit au chapitre tant qu'ils se taperont dessus. Sur ce point au moins, socialos et cocos partagent le même autisme électoral. Avec 80% d'hémorragie électorale, le PC n'a toujours pas compris... Et Martine Aubry non plus. Dommage, le lit du Prince est avancé, il a encore 8 ans (au moins) pour finir de vendre la France à ces copains, et avec la complicité de fait de ce qui est sensé être l'opposition. Navrant. Puisque selon l'ancien maire de Neuilly, l'instituteur ne remplacera jamais le prêtre, le rabbin (et l'Imam?), il faut lui mettre la burka dans les rues de "sa" ville. Une mosquée sur l'ile de la Jatte, je suis pour... Amitiés Reynald **Il revient à la mode, tant la liste est longue de ceux qui tentent d'imiter le diable boiteux. Encore faudrait-il qu'ils puissent avoir le même talent... Chez les Besson, DSK et consorts, c'est vraiment trop juste...

reynald 20/06/2009 22:50

Chère Alice,                 la burka vient d'être officiellement interdite avec la loi anti-cagoule... Je ne vois pas d'autre possibilité ou échappatoire. A propos de cagoules, il faudra que le Prince revisite l'uniforme du GIGN, parce que çà la fout mal d'interdire un truc au public et de le promouvoir à l'échelle de l'Etat. Enfin, c'est toujours faites comme je dis.......Hortefeux n'avait pas concocté une loi sur l'intégration des immigrés? Je me dis parfois (tu vois comme il est possible d'avoir l'esprit mal tourné) que la burka, quelque part, elle sert les intérêts du Prince. C'est la face visible d'une islamisation qui fait peur aux petits français (les banlieues du XVIe sont calmes, merci pour les nantis). Pendant donc que les petits français se montent le pompon contre les petits islamistes, les gros Français ont une paix royale. Moralité, il faut réunir les deux extrèmes, mettre les burkas dans le XVIe. Un défilé de fantômes sur l'ile de la Jatte, tu trouves pas que çà aurait de la gueule?? et à partir de là, il pourrait se passer des choses bien pour le respect de la laïcité et de la femme surtout. Tu vois le truc: pour être sûr que le Prince fasse interdire la burka, les manifestants, au lieu de la cagoule, ils mettent des burkas. Ni vu ni connu j't'embrouille... Imagines les karchers à Sarko dans une manif, le nez parterre: S'il y a des chaussures commando sous la burka, c'est un mec, tu peux taper. Si y a pas et qu'il tape, c'est les représailles des islamistes....Précision pour ceux qui ont zappé quelques-uns de mes billets, je ne suis ni FN, ni UMP, mais libertaire et résolument anti-cons.AmitiésReynald

Alice 21/06/2009 00:52



Au mins t me fais toujours rire dans tes analyses politiques.

Et déjà si la burka arrive dans les campagnes profondes, nous aurons fait un pas.


Tu sais, c'est comme pour les vols et les divers feux et cassages: si les cons pratiquaient plus dans la haute, il y aurait peut-être quelques
réactions officielles!
L'ennui, c'est que personne ne penseà leur expliquer...Ca ne doit pas être rentable pour les partis en place!



Présentation

  • : Au Pays des Merveilles d' Alice
  • Au Pays des Merveilles d' Alice
  • : Blog indépendant: billets d'humeur sur le monde environnant, humour, diffusion de pétitions,tendance anarcho-libertaire, économie solidaire...
  • Contact

Profil

  • Alice
  • Passionnée par la frontière entre la norme et l’exception. Trop longtemps enseignante, j'ai rendu les armes plus tôt que prévu et je me consacre à ce que j'aime: l'écriture, les arts plastiques et les débats de société... et ça va chauffe
  • Passionnée par la frontière entre la norme et l’exception. Trop longtemps enseignante, j'ai rendu les armes plus tôt que prévu et je me consacre à ce que j'aime: l'écriture, les arts plastiques et les débats de société... et ça va chauffe

Recherche

Archives