Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 19:13

Sur le sujet des violences actuelles, j'ai beaucoup apprécié l'émission C dans l'air d'aujourd'hui.

Il y a été tout de même dit que nous nous retrouvions dans un début de guerre civile! Ce qui me semble très logique avec un président comme Sarkozy.
Et tout le monde semble surpris sur l'emploi de kalashnikovs! 


Je pensais en 2002 que nous en arriverions là si Le Pen avait été élu. Le report des voix de ses électeurs sur Sarko ayant très bien fonctionné en 2007, nous en sommes au même résultat cinq ans après. Bonjour l'avancée!

Pour ceux qui l'ont manquée et souhaiteraient la voir. Le lien est valable une semaine.


C dans l'air 22 Mai 2009 

Je m'interroge sur le fait que tous les intervenants avaient quelque part raison dans leur analyse de la situation.

Ce qui m'a le plus dérangée se situe sur deux axes:
- L'accord entre partis de droite et de gauche concernant l'inefficacité de la répression policière comme judiciaire.
- Le manque de prise de conscience sur la prévention nécessaire à l'amélioration de la situation.

Seule la juge des enfants m'a semblé raisonnable sur les critiques du système judiciaire et les actions à entreprendre.
Mme Michèle Requin nous rappelle l'ordonnance du
2 Février 1945, ici.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

C.Tasin 24/05/2009 22:29

Bon courage !

C.TASIN 23/05/2009 22:01

Bonsoir Alice, je découvre avec beaucoup de plaisir votre blog et vais le mettre en lien avec le mien.

Alice 24/05/2009 22:08


Ma pauvre, je ne cesse de lutter pour mon idéal de liberté...et de laïcité.
En réponse à la publication de votre vidéo d'un de mes commentateurs favoris, je suis en train de publier un nouvel article.
Pas facile avec les convaincus d'un parti reconnu!


reynald 23/05/2009 02:05

Chère Alice,                 il y a quelque chose qui me dérange avec cette attaque de fourgon de police. Plusieurs points clochent, ne sont dans aucune logique possible:La rafale a été tirée au sol et dans le bas de la carrosserie. On peut considérer çà comme un tir d'intimidation, mais c'est un acte lourd de conséquences qui implique de ne pas se retirer à mi-parcours.Un des malfrats se tire et ceux qui ont attaqué le fourgon ne protègent pas sa fuite, pire, ils laissent les policiers libres de lui courrir après. J'ai une sensation de farce.Les doutes sont venus plus sérieux en voyant MAM distribuer ses médailles. Elle avait tellement l'air de réciter un texte auquel elle ne croyait pas... Elle épluchait ses syllables à contre-ton, comme un môme qui récite une poésie sans en comprendre le sens... Dans l'action, on est loin de l'afrontement Broussard-Mesrine, et pour l'explication de texte, c'est loin d'être du Bossuet...Des malfrats qui ne sont pas à la hauteur, des policiers qui ripostent puis qui  tournent le dos à un fusil mitrailleur pour aller rechercher un évadé.Alliot-Marie qui récite son texte. Qui a tout faux là-dedans? Rien n'est crédible. Ce qui me trouble le plus dans cette histoire de mitraillage, c'est l'absence total de sanctions:Parce que des Corses ont piétiné de l'herbe corse dans le jardin de Clavier, le chef de la sécurité en Corse s'est fait mettre au placard.Parce que la quiétude béate de Sarkozy a été troublée lors d'une visite militarisée, le Préfet du coin a été limogé. La peur du terrorisme anarco-autonome ne prend toujours pas.Ni les journalistes, ni la population n'a assimilé L'épicier de Tarnac à un assassin en puissance. Malgré toutes les manigances des services spéciaux, l'affaire Julien Coupat est un flop dont seule Alliot-Marie, et sa compère*** Dati  ne veulent pas en tirer les conséquences logiques, du moins, pas avant d'avoir remplacé une "menace" par une autre. Les anars c'est raté, il faut donc autre chose...Ce mitraillage, qui devrait pouvoir être considéré comme plus grave que de l'herbe piétinée ou un peu de bruit dans les oreilles présidentielles, pourtant curieusement, il n'y a dans ce cas aucune sanction.... Vous avez dit bizarre?????????????Ces violences n'ont rien de spontané et ne sont ni prévenues, ni réprimées pour maintenir des zones de non-droit et un climat insurrectionnel, avec pour conséquences logiques, une loi martiale et un "Patriot-Act".  Si MAM veut reprendre pied dans les zones dites sensibles, il faut qu'elle s'en donne les vrais moyens: Et çà commencre par la prévention (une police de proximité) l'éducation (du personnel compétent dans les écoles, pas des flics ou des portiques de sécurité) et, bien sûr la répression (mais pas une ratonnade de temps à autre).Dans la violence, il y a la révolte contre des injustices, contre la pauvreté  et le dénigrement. Lorsque l'Etat abandonne une partie de sa population, elle est récupérée (principalement) par les islamistes. Lorsqu' un pseudo Imam prèche la haine et la violence, les lois françaises existent pour le contraindre à se taire, au pire, l'expulser. Quel dessein obscure permet leur impunité?????AmitiésReynald*** J'ai peur qu'en féminisant le mot par "connesoeur", ce soit mal ressenti...

Présentation

  • : Au Pays des Merveilles d' Alice
  • Au Pays des Merveilles d' Alice
  • : Blog indépendant: billets d'humeur sur le monde environnant, humour, diffusion de pétitions,tendance anarcho-libertaire, économie solidaire...
  • Contact

Profil

  • Alice
  • Passionnée par la frontière entre la norme et l’exception. Trop longtemps enseignante, j'ai rendu les armes plus tôt que prévu et je me consacre à ce que j'aime: l'écriture, les arts plastiques et les débats de société... et ça va chauffe
  • Passionnée par la frontière entre la norme et l’exception. Trop longtemps enseignante, j'ai rendu les armes plus tôt que prévu et je me consacre à ce que j'aime: l'écriture, les arts plastiques et les débats de société... et ça va chauffe

Recherche

Archives