Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 19:18

Voilà deux films dans lesquels j'ai été gênée par le fait qu'une voix voix ff 
 commente les évènements durant toute la durée du film. Et tout dernièrement dans "Le Talentueux Monsieur Ripley", d'Anthony Minghella.
 
Voir détails sur allociné

Ce film a été le deuxième réalisé d'après un roman à suspense de Patricia Highsmith que j'adore. Cette intrigue avait déjà inspiré René Clément en 1960. Voir son film"Plein Soleil" pour les jeunes car je pense que tous les cinéphiles de ma génération connaissent !



Ce film m'a paru d'une sensibilité et d'une qualité très fines, mais cette voix off a diminué l'émotion que j'aurais pu ressentir. Portant Matt Damon excelle et est on ne peut plus rédible. Son jeu m'aurait suffit à entrer entièrement dans le sujet et la problématique de la psychopathie.

La voix off est-elle conçue pour que le spectateur prenne du recul au cas où il ressentirait trop d'angoisse à la vue de tels désordres mentaux? Ou est-ce une question de mode?
Car si nous adorons regarder des thrillers, c'est avant tout pour avoir peur d'évènements et d'actes qui ne nous sont pas arrivés dans notre vie réelle. Alors pourquoi coller de la froideur à ce qui nous fait chauffer?

Si l'on en croit les commentaires de
Wikipedia, ce serait une facilité du metteur en scène. En ce qui me concerne, j'ai vraiment l'impression que cela favorise une forme d'hermétisme. Ce que je ne comprends pas bien de la part d'un réalisateur qui a énormément investi en travail et en fric pour parvenir à concevoir un film et à le faire produire. Et vous, que ressentez-vous sur cette figure de style cinématographique?


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Fardoise 04/05/2009 16:44

Je viens de voir un autre film où lavoix off est très présente aussi, dans la brume électrique. Ici la voix off est bien utilisée et ne m'a pas gênée, car elle n'est pas explicative. D'une manière générale, cela me gêne moins que la musique qui trop souvent est beaucoup trop envahissante, c'est comme sur les blogs...

Alice 04/05/2009 19:32




Effectivement, la musique est très souvent redondante. Mais bien moins dans le cinéma d'auteur où la plupart du temps l'émotion prime...quand c'est
réussi!




illana 25/04/2009 13:49

Je ne suis pas gênée par les voix off. Elles sont souvent nécessaires dans l'avancement de l'intrigue. je pense à No country for old men ou même le dernier film de Tavernier. L'action laisse alors des espaces à la prise de hauteur et le "temps de pose", en se laissant guider par un narrateur qui en sait plus que nous.

Alice 25/04/2009 18:03


Dans les deux films que j'ai vus récemment, la narrateur se contentait de décrire la scène, genre le spectateur est trop bête pour voir ce qu'il se
passe. Je n'en vois pas l'intérêt puisque nous sommes censé regarder le film avant tout. Je pense que c'est très utile aux aveugles mais plus
que superflu pour les autres!


reynald 25/04/2009 10:55

Chère alice,                 lorsque l'image n'a pas su être assez explicite, il faut bien l'aider un peu, non? L'autre possibilité étant que le réalisateur doute des capacités intelectuelles de ses sepctateurs.La voix off dans un documentaire animalier éducatif, c'est nécessaire. Y a-t-il parfois confusion des genres.............Amitiés Reynald

Alice 25/04/2009 18:04


C'est marrant mais ton com correspond à un poil près à ce que je viens de répondre à Illana qui semble trouver super la voix off!


Présentation

  • : Au Pays des Merveilles d' Alice
  • Au Pays des Merveilles d' Alice
  • : Blog indépendant: billets d'humeur sur le monde environnant, humour, diffusion de pétitions,tendance anarcho-libertaire, économie solidaire...
  • Contact

Profil

  • Alice
  • Passionnée par la frontière entre la norme et l’exception. Trop longtemps enseignante, j'ai rendu les armes plus tôt que prévu et je me consacre à ce que j'aime: l'écriture, les arts plastiques et les débats de société... et ça va chauffe
  • Passionnée par la frontière entre la norme et l’exception. Trop longtemps enseignante, j'ai rendu les armes plus tôt que prévu et je me consacre à ce que j'aime: l'écriture, les arts plastiques et les débats de société... et ça va chauffe

Recherche

Archives