Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2008 2 18 /11 /novembre /2008 19:51


RETENTION DE SURETE


 
Le sujet est très actuel : Voir sur Marianne2.

 


Après avoir lu cet article, je m’interroge deux fois plus qu'auparavant.

Philippe Bilger est considéré comme un homme de droite, ce qui est loin d’être une exception chez les magistrats. Toutefois, il semble se poser des questions puisque-il a créé un blog destiné à recueillir l’opinion des citoyens. Tout dépend de ce qu’il souhaite en faire...

 

http://www.philippebilger.com/blog/

 

Je dois dire que le langage de ce Monsieur me semble assez obscur et qu’il m’aura fallu trois lectures pour comprendre où il voulait en venir...enfin, dans les nuances.

 

 

 

Mais je note :

...« quelle que soit la tonalité brillante ou médiocre de leurs rapports, la qualité de leurs prestations orales, ils deviennent étonnamment, qu'ils le veuillent ou non, des alliés de l'accusation. Celle-ci se nourrit de ce qu'ils disent ou ont écrit, de ce qu'ils refusent de dire ou ont obscurément écrit. »

 

Je suis sur ce point de vue totalement partie prenante. Pour avoir assisté à un procès d’Assises dans lequel je me situais du côté de la partie civile, j’ai été étonnée de l’importance que l’on donnait aux considérations des experts psychiatres face à la réalité des faits. Cependant, j’ai cru observer des conclusions contradictoires en ce qui concernait « le criminel ». Mais in fine, la cour a seulement tenu du compte de ce qui « l’arrangeait » afin de condamner un agresseur qui possédait tous les critères (ethniques et socio-culturels)pour être gravement condamné. Dans la mesure où je le souhaitais, je ne devrais pas me permettre de critiquer ni d’analyser ce jugement. Je reste toutefois convaincue qu’il en aurait été tout autrement si l’accusé avait été blanc-blond et issu de la bonne bourgeoisie française. Et je parle en connaissance de cause puisque j’ai aussi connu le même genre de « cas » avec un accusé « très français de souche » qui n'a pas été condamné.

D’autre part, j’ai connu un multirécividiste – vols et braquages divers et variés – qui avait été l’objet de nombreuses expertises. Et cela le faisait marrer de voir comme les experts psychiatres étaient partagés : Responsable ou pas ? Cela dépendait de la personnalité du psy. Quelle valeur juridique accorder alors à ce type d’expertise qui semble de plus en plus orienter les condamnations ? Il paraît qu'une expertise psychiatrique nécessite au moins SEPT heures d'entretien. Or, jamais cette contrainte n'est appliquée.

 

Je vous livre alors quelques mots de ACT-UP, bien plus clairs sur les intentions et les résultats.

 

« Si les médecins devaient devenir des agents pénitentiaires, cela aurait pour conséquence néfaste d’accroître la défiance du patient détenu envers son médecin. Ce projet de loi est donc incompatible avec une prise en charge médicale satisfaisante, dans un contexte où l’accès aux soins est déjà loin d’être équivalent avec le milieu libre, comme le préconise pourtant la loi de 1994 »

 

Ce serait effectivement une aberration de demander aux médecins de prison ce que l’on demande aux experts. Leurs motivations sont très différentes.

Devenir expert psychiatre est le résultat d’une demande personnelle et revêt pour moi une forme de certitude en la psychiatrie, voire de toute-puissance fort inquiétante. En revanche, choisir d’être psychiatre en milieu carcéral me semble bien plus largement entrer dans l’ordre du sacerdoce.

Alors, si nous demandions aux quelques psys courageux de devenir les instruments de la Justice, il est évident que les motivations ne seraient plus les mêmes et les personnes non plus.

Ce projet de loi sur la rétention de sûreté me paraît correspondre au pire que nous pourrions imaginer.

Pour rester positive, je propose non seulement que nous nous insurgions contre cette idée démoniaque de Sarkozy, mais encore que nous demandions une réelle hausse des effectifs des médecins de prison, toutes catégories confondues.



 


Sur le site du Nouvel Obs : La psychiatrisation de la justice est-elle une évolution heureuse ou une dérive dangereuse ? 

 

 « Par ailleurs, les individus concernés par la rétention de sûreté ont été condamnés par la justice, donc ils ne sont pas dans une situation d'irresponsabilité pénale. Ils seraient assez normaux pour être condamnés, mais trop anormaux pour être libérés. Qu'est-ce que c'est que cette catégorie ?
Cela trouve son origine dans une philosophie de la peur. »

 

Je réagis particulièrement à cette réflexion.

Il est probant qu’une absence de logique semble mener le ministère de la justice.

Tous les moyens préconisés par le gouvernement actuel n’ont pour seul but que de réduire le budget alloué aux malades psychiatriques. En prison, ils reviennent moins cher qu’en hôpital. Et la psychiatrie va très mal en ce moment. Alors, que l’on ne nous endorme pas avec des soi-disant progrès sur les prises en charge. A quel public sont-elles réservées ?

De même, en ce qui concerne la prévention des délits mineurs. Que fait-on aujourd’hui pour soutenir les jeunes délinquants qui ne pourront que devenir de vrais dangers après quelques années en taule ?

 

De nombreux sociologues et psychologues se sont penchés sur ces problèmes et je commence à comprendre pourquoi ils ne peuvent vivre de leur travail.

Les pouvoirs s’en foutent de comprendre les erreurs afin que la société évolue. Ils s’imaginent éliminer tous les problèmes en réprimant de plus en plus tous « ceux qui gênent ». Mais bon sang, pourquoi ne comprennent-ils pas que la gestion de « l’anormalité et de la marginalité » est bien plus complexe que leur pensée primaire ?

 

La technologie évolue, la consommation semble être le premier sujet d’inquiétude. Mais l’humanité, que devient-elle ? Pas un poil de progrès depuis l’antiquité ? Qui en est fier ?


Sur la folie en prison suivre ce lien.

Puis...

 
SIGNER LA PETITION :

 

 http://www.pratiquesdelafolie.org/phpPetitions/index.php?petition=2

 

Lire Article 1

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Art Vandelay 19/11/2008 10:03

Effectivement, c'est un beau bordel...!Je n'ai jamais compris pourquoi le verdict d'un jegement dépendant d'un avis humain, et donc incertain, devait faire appel à un "expert" d'une science encore plus inexacte que tout...!J'aime beaucoup la remarque du Nouvel Obs... Ca nous rappelle que TOUT est une question d'argent finalement...C'est triste.J'ai signé la pétition...

Présentation

  • : Au Pays des Merveilles d' Alice
  • Au Pays des Merveilles d' Alice
  • : Blog indépendant: billets d'humeur sur le monde environnant, humour, diffusion de pétitions,tendance anarcho-libertaire, économie solidaire...
  • Contact

Profil

  • Alice
  • Passionnée par la frontière entre la norme et l’exception. Trop longtemps enseignante, j'ai rendu les armes plus tôt que prévu et je me consacre à ce que j'aime: l'écriture, les arts plastiques et les débats de société... et ça va chauffe
  • Passionnée par la frontière entre la norme et l’exception. Trop longtemps enseignante, j'ai rendu les armes plus tôt que prévu et je me consacre à ce que j'aime: l'écriture, les arts plastiques et les débats de société... et ça va chauffe

Recherche

Archives