Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2008 7 19 /10 /octobre /2008 20:07

 

 

La soirée du 17 Octobre ne fut pas pour moi aussi drôle que pour mes collègues de Tampax, pardon d’OB !

Afin de ne pas sembler gravement trouble-fête, je vais tenter de ne discréditer personne et considérer que les conditions n’étaient pas réunies pour favoriser un rapprochement entre des inconnus qui, n’ayant rien à voir les uns avec les autres, ont tenté une gageure...Ce qui leur vaut déjà un certain respect!
 

Comme j’étais un peu en avance sur le rendez-vous pris, j’ai eu le temps de remarquer comme cette taverne ramenait un nombre incalculable de clients. Lisant le menu, je ne me fis aucune impression précise car il semblait alléchant, quoique lourdingue... Cependant, devant un énorme arrivage d’Américains, je commençai à m’inquiéter sur la qualité des mets proposés. C’est bien connu, les Amerloques ne sont pas des modèles de gourmets et comme ils ne bouffent que des trucs dégueulasses, ils ne sont pas difficiles à contenter quand ils s’offrent un restau français. Cela m’a même rappelé un repas dans un Château-Relais où le menu était unique : Tomates en salade, côte de porc sauce piquante et framboises...au sucre, point final.

Ce soir-là j’osai demander s’il y avait une autre option et l’on ne m’a proposé que du jambon !

Pour moi, le film était très ressemblant. Je me retrouvai dans une arnaque, heureusement peu onéreuse.


 
Source: link


Sur le plan de la convivialité, nous eûmes la chance de rester en terrasse, chauffés par les infra rouges, la vinasse, le graillon et les clopes...

Sauf que la table était franchement étroite et longue pour le petit nombre de courageux qui osèrent se rendre dans ce traquenard !

Nous eûmes beau n’être que huit présents, la topologie  suffit à scinder le groupuscule en deux...malgré quelques intermèdes pas évidents entre ceux qui souffraient de malentendance, comme disent les faux-culs,  car le son des voix était dissipé dans le vacarme des bagnoles !

Nous avions beau nous situer en face du Cimetière Montparnasse, ce n’était pas franchement le calme mortifère... Ce n’était pas non plus l’ambiance folle et excitante de certains quartiers animés de Paris ! Bon, cet avis m’appartient car je déteste le quartier du Montparnasse. Et la rue Gassendi est carrément très excentrée de ce lieu réputé animé et convivial.

En bref, très mauvais feeling pour moâ...

 

Revenons-en à la bouffe, histoire que je me défoule.

Peut-être très traditionaliste, je suis convaincue qu’un repas subtil accompagné de bons vins favorise la convivialité, donc, les rapprochements humains.

 

ET LA, NOUS TOMBAMES TRES MAL !

 

Car si j’ai un restau à vous déconseiller, c’est bien celui-ci :

CHEZ PAPA

 

 

Déjà que je ne suis pas fan des chaînes, j’ai à cette minute l’impression qu’il n’y a rien de pire que celles qui se prétendent Terroir ! Si vous décidez d’aller au Bistrot Romain, vous savez à espérez plus.

 

Je vous livre alors mes appréciations brut de coffre, que je vais peut-être balancer sur des sites de restaus où l’on ne publiera pas mes commentaires. C’est bien connu, sur le plan commercial, les appréciations des clients sont sélectionnées quand elles ne sont pas carrément inventées par le patron et ses potes.

 

Le foie gras ne fut non seulement pas fameux mais servi en portion congrüe, sans aucun décors ni supplément gustatif de type compote d’oignons ou autre. Le pain qui l’accompagnait fût lui aussi très quelconque.

Mais en deçà du hors d’œuvre, le plat de résistance, c’est le cas de le dire, franchît un stade inférieur à tout ce que j’ai pu connaître.

 

Le magret de canard, sur lequel j’ai moult points de comparaison, n’avait pas été cuit en entier et découpé ensuite sur une épaisseur de 3-4 mm, mais il avait été tranché à la machine à jambon et cuit après . Ce qui donnait l’impression de manger des chips au canard. D’autre part, quand j’osai demander si je pouvais espérer un changement de légumes, on ne me proposa que de la salade ! Je dus donc me farcir des « pommes de terre sautées...à la graisse recuite» en plus des chips de canard, et commençai à m’inquiéter sur la nuit que j’allais passer. Mais comme j’étais morte de faim, j’ai ingurgité tout ou partie de ce sublime plat.

 

Ma curiosité n’étant pas encore totalement anéantie, je demandai à mon pote «Dent de Lait », ce qu’il pensait de son confit. Lui qui est bien moins morfale que moi faisait déjà grise mine alors qu’il n’en avait délicatement absorbé qu’un quart. D’un air dépité il me sortit : « On dirait du poulet trop ferme ! » Remarquez, ce qui vient de la ferme, de nos jours, ça paraît souvent meilleur que le reste ! Et la fermer, ça permet de ne pas se faire jeter...

Je goûte donc son soi disant confit et là, je suis achevée par la mauvaise qualité et l’incompétence culinaire du cuistot qui doit être un sans-papiers sous payé... La honte !

D’ailleurs, il passa une très mauvaise nuit, longtemps sur le point de vomir...

 

Pour en revenir aux blogueurs, ben c’est pas facile de sympathiser dans ces conditions !

Ils étaient plutôt sympas ! Mais après les présentations, j’espérais que le niveau de discussion fût plus élevé. Je pensais, d’après Prise Chou, que parler plomberie était inintéressant, mais je dus subir des histoires de machine à laver, de gosses, d’ex-mec, de maire coco et de vécu sur le net qui m’ont faich’ à cent sous de l’heure...

 

 JE SUIS DECIDEMENT TRES ASOCIALE. VOILA POURQUOI JE TIENS UN BLOG QUI ME PERMET DE ME DONNER L’ILLUSION QUE JE SUPPORTE ENCORE MES SEMBLABLES...
Pour ceux qui souhaitent lire des impressions différentes, allez voir chez l'organisatrise
Prise de Chou son compte-rendu et les commentaires de ses groupies. Peut-être y a-t-il des mondes qui ne se mélangent pas  ???????????????????
 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

brigitte 21/10/2008 21:31

Fallait inviter Brigitte Fontaine pour la poilade .....

Alice 21/10/2008 22:31


Certes! Mais Brigitte Fontaine, c'est du top et il faut peut-être la connaître pour l'inviter!
Cela dit, je me répète, mais ce n'est pas moi qui ai lancé les invitations...Je ne fus juste qu'une appelée à cette réunion d'inconnus!


louis 21/10/2008 17:55

Ouahhhhh, j'aurais adoré ce genre de soirée.......A Lyon, on attaque par quelques rafales de "Viognier" en croquant quelques cochonailles puis on attaque politique ou sexe et c'est la grande foire.

Alice 21/10/2008 18:04


Déjà le Viognier est meilleur que le vin de Gascogne, enfin celui que j'ai pu déguster Chez Papa. J'aurais AU MOINS aimé parler politique ou sexe !!! Nous
aurions pu rigoler!
Mais ce fut si soft...


Nicolas 20/10/2008 15:14

Bonjour,au risque de faire de l'ethnologie à 2 balles; ce n'est pas étonnant que réunir 8 personnes ne se connaissant ni d'Eve ni d'Adam dans un contexte peu propice aux discussions puisse se solder par une certaine amertume. Et il n'est pas nécessaire d'être asociale pour ressentir cette amertume. Asociale que vous n'êtes pas puisque justement vous vous êtes rendue à ce rdv... CQFD...

Alice 20/10/2008 19:21


Merci Nicolas que je ne connais pas...du tout.
Votre point de vue synthétise bien mes pensées qui ont souvent tendance à partir dans tous les sens!
Je ne voyais pas vraiment comment huit inconnus pris au hasard auraient pu communiquer sincèrement et profondément, mais j'espérais au minimum douze personnes et comptais sur une probable chance,
comme d'autres  jouent au loto...
Si je ne suis pas encore totalement asociale, c'est parce que les personnes qui m'entourent m'incitent et me poussent à lier des contacts. Il paraît que c'est bon pour le moral! Alors, de temps en
temps, je fais un effort. Mais le naturel reprends vite le dessus!
Je ne pense pas que je tenterai à nouveau ce type d'expérience...sauf si je lance moi-même des invitations aux rares personnes avec lesquelles j'ai longtemps échangé des mails  en
privé...et encore. Je me souviens, étant gamine, j'avais été foncièrement déçue lorsque j'ai rencontré une correspondante (papier) .
Merci donc Nicolas de me laisser croire que je n'ai pas tous les torts!
Et au plaisir de vos futurs commentaires sur mon blog!


Alain 20/10/2008 11:45

pas très convaincue par la soirée semble t'il ....question repas certes il y avait surement mieux ...mais peut etre pas à la porter de toutes les bourses ....Question people non plus .....bah c'est pas grave ...et puis le contexte était difficile ...mais interessant...je sens même un peu d'animosité .......? .....

Alice 20/10/2008 18:58


C'était déjà au niveau bouffe du vol! Je connais plein d'endroits où l'on mange mieux pour le même prix, voire moin cher.
Ma curiosité me perdra et ces fausses amitiés virtuelles me passionnent de moins en moins. Il me semble que les personnes avec lesquelles j'ai sympathisé me sont plus proches car nous avons
longuement correspondu ou parlé au téléphone.
De toute façon, je suis asociale, et il n'y a pas de quoi être surpris de mes réactions.
Je préfère la compagnie d'un bon bouquin ou d'un bon film à celle de personnes avec lesquelles je n'ai rien à voir. Je ne me prône pas en tant que modèle.
Cela dit, je me répète, presque tout le monde fut sympa, même avec hypocrisie...


Art Vandelay 20/10/2008 09:38

C'est clair que la bouffe n'était pas terrible. Mais moi aussi j'y attache très peu d'importance désolé...

Alice 20/10/2008 18:48


Désolée si j'aime aussi les personnes de bon goût sur tous les plans,sensoriels  comme intellectuels . Car après 35 ans de maternelle, ras le bol du caca
boudin...
Bien entendu, si j'adore quelqu'un, je m'en fous qu'il cuisine mal. Mais quand je paie, je déteste me faire avoir !!! Ce doit aussi être une des raisosn de mon militantisme à l'UFC-Que
Choisir!


Présentation

  • : Au Pays des Merveilles d' Alice
  • Au Pays des Merveilles d' Alice
  • : Blog indépendant: billets d'humeur sur le monde environnant, humour, diffusion de pétitions,tendance anarcho-libertaire, économie solidaire...
  • Contact

Profil

  • Alice
  • Passionnée par la frontière entre la norme et l’exception. Trop longtemps enseignante, j'ai rendu les armes plus tôt que prévu et je me consacre à ce que j'aime: l'écriture, les arts plastiques et les débats de société... et ça va chauffe
  • Passionnée par la frontière entre la norme et l’exception. Trop longtemps enseignante, j'ai rendu les armes plus tôt que prévu et je me consacre à ce que j'aime: l'écriture, les arts plastiques et les débats de société... et ça va chauffe

Recherche

Archives