Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 18:04

 

 

Les souffrances que j’ai pu observer autour de moi sur les personnes en fin de vie m’incitent à vous rappeler les actions de l’ADMD (Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité).

 

En premier lieu, ne manquez pas une émission diffusée sur la TNT – pour ceux qui y ont accès, mais on peut toujours en diffuser les enregistrements entre amis.
 
     Emission de télévision

 
Mardi 7 octobre à 20H45 sur NT1, chaîne du cable et de la TNT, sera diffusé le magazine d'information "Reporters".

Un de ces 4 reportages aura pour thème : "Souvenez-vous : quatre ans après la mort de Vincent Humbert".
A cette occasion, le président de l'ADMD sera également interrogé.


Pour voir les dates de rediffusions et le sommaire :
cliquez ici


Ensuite, pour les plus actifs et les plus motivés, je vous copie ci-dessous l’invitation au lancement de


LA 1ère JOURNEE MONDIALE POUR LE DROIT DE MOURIR DANS LA DIGNITE.








VENEZ NOMBREUX A CE PREMIER RENDEZ-VOUS!
MEME SI VOUS N'Y PENSEZ PAS ENCORE, D'AUTRES Y PENSENT POUR VOUS...ET PAS LES PLUS HUMANISTES SEULEMENT...

Au sujet de l'ADMD, voir sur mon blog:

MOURIR DANS LA DIGNITE : INTOX NEGATIVE

MOURIR DANS LA DIGNITE ( 5)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Philémon 09/10/2008 14:35

Je vais vous dire, Alice...
Martine était assistante sociale, cultivée mais près des gens.
Anne-Lise était pasteur, et diplômée de l'école du Louvre.
Le première est partie sereinement, et la nuit où elle nous a quitté, elle était entourée de ma marraine et de son mari, son fils. Elle a juste eu ces mots à l'endroit de Jean-Jacques : tu sais, c'est pas facile. Et elle a lâché prise, sans grandes souffrances, apaisée.
Anne-Lise n'a jamais admis son cancer, elle a lutté jusqu'au bout, hargneuse, teigneuse, jusqu'au moment où nous avons tous défilé dans sa chambre, à l'hôpital, dans sa dernière semaine. Elle ne communiquait avec nous que par les larmes, pleurant quand elle entendait le son de notre voix. Je n'en ai pas parlé depuis avec mes parents, mes frères et soeurs, mais je pense que nous aions tous les même message : ne crains rien, nous sommes là pour t'accompagner et accompagner Daniel et les enfants. Et surtout, sache que quoiqu'il arrive, on t'aime.
Elle a lâché prise enfin, apaisée elle aussi, enfin, dirais-je.
Donc je comprends votre souci, mais je crois également, c'est pourquoi je citais MdH, que la parole est importante dans ces moments-là, à partir du moment où la douleur est atténuée, bien sûr, ce qui était le cas, valium pour Martine qui ne souffrait pas cette nuit, mais avait des angoisses, comme si elle pressentait l'issue, et morphine pour Anne-lise, qui souffrait énormément. Mais la parole est esentielle pour faire le deuil préventivement, et accompagner le passage vers la mort.
Je suis d'accord avec vous, il faut les deux.
Excusez-moi d'avoir été aussi intime, mais ça reste un poids lourd à porter, dix ans après.

Alice 09/10/2008 19:46


Effectivement, ma grand-mère adorée a tenu les mêmes propos: "C'est pas facile..."Quant à mon père, il hurlait de douleur et si je n'avais pas eu la
chance de connaître intimement un ancien interne de l'hosto, on ne lui aurait jamais administré de calmants susceptibles d'engendrer la mort. La parole est aussi nécesssaire que les moyens
chimiques de ne pas souffrir. Mais si j'avais le choix sur une seule potion, je prendrais les anti-douleur.Touty en souhaitant que les deux soient possibles. Car ceux qui préfèrent souffrir pour
gagner le paradis, je ne les en empêche pas. Qu'ils me laissent alors MON LIBRE-CHOIX!


Art Vandelay 08/10/2008 19:37

J'avoue que je ne sais plus du tout quelle était mon idée quand j'ai fait ce commentaire... désolé, c'est enfoui dans ma petite tête...

Alice 08/10/2008 20:11


Pas grave, on l'oublie..Dis-moi si tu souhaites que je le supprime.


Philémon 07/10/2008 23:14

J'avais été très touché par le livre de Marie de Hennezel, La mort intime, et j'ai depuis été confronté au départ de deux de mes soeurs, donc je suis bien sûr un fervent partisan du droit à décider de son départ en fin de vie, où d'accélérer l'issue d'une longue maladie.
Difficile d'en dire plus, mais ce combat est digne.

Alice 08/10/2008 19:37


Sauf que Marie de Hennezel, que j'ai entendue en conférence, fait partie des bigotes qui pensent que la parole suffit à faire disparaître la douleur...
Elle est plutôt opposée aux objectifs de l'ADMD,surtout en ce qui concerne "la mort assistée".
Les deux mouvances devraient se compléter, mais il me semble que ce n'est pas encore le cas. Et je le déplore...


Art Vandelay 07/10/2008 22:38

Ca c'est le genre de truc pour lequel on peut militer facilement tout en espérant un vrai résultat de la part du gouvernement... quoique...

Alice 08/10/2008 19:23


Militer facilement ? Je n'ai pas bien compris le "facilement"...


Présentation

  • : Au Pays des Merveilles d' Alice
  • Au Pays des Merveilles d' Alice
  • : Blog indépendant: billets d'humeur sur le monde environnant, humour, diffusion de pétitions,tendance anarcho-libertaire, économie solidaire...
  • Contact

Profil

  • Alice
  • Passionnée par la frontière entre la norme et l’exception. Trop longtemps enseignante, j'ai rendu les armes plus tôt que prévu et je me consacre à ce que j'aime: l'écriture, les arts plastiques et les débats de société... et ça va chauffe
  • Passionnée par la frontière entre la norme et l’exception. Trop longtemps enseignante, j'ai rendu les armes plus tôt que prévu et je me consacre à ce que j'aime: l'écriture, les arts plastiques et les débats de société... et ça va chauffe

Recherche

Archives